boulot, tricot, boulot

Voila qui illustre parfaitement mon état d’esprit :

to do list

Malgré tout, cet été, j’ai réussi à prendre un peu de temps pour des choses pas si importantes que ça!

écharpe de la mort
Pas si importantes, ça dépend du point de vue, celui qui porte cette écharpe en ce moment même ne sera pas du même avis! Un soupçon de cachemire, d’une douceur… miam! Disons que la douceur de la laine a largement compensé la prise de tête du modèle au moment de la réalisation.

J’ai commencé cette écharpe au printemps pour ne la finir qu’en octobre, juste à temps pour l’hiver me direz-vous…

Ce fut long et douloureux, impossible de faire quoique ce soit en tricotant (lire, discuter, regarder la télé, tout ce pour quoi j’aime tricoter!) et surtout une épreuve pour ma santé mentale : impossible d’enchaîner plus de 8 rangs d’un coup…

écharpe de la mort écharpe de la mort

Je l’ai peut-être « finie » un peu tôt : elle est très juste autour du cou de l’heureux propriétaire,  mais je commençais vraiment à saturer.

Pour ceux qui n’y connaissent rien au tricot, les motifs sont différents des 2 côtés grâce à une construction originale et absolument pas intuitive, d’où la prise de tête… Pour ceux qui aiment le tricot et ont 6 mois à perdre, c’est ici!

Alors qu’arrive enfin la saison où tout(e) tricoteur(se) qui se respecte a envie de se lover dans son ouvrage de tricot sur le canapé, je n’ai plus le temps!! Place aux expos de Noël (oui je sais c’est très tôt, mais chez nos amis artisans, noël commence en septembre, estimez-vous heureux que je n’en ai pas parlé avant!), le programme est ici.

On commence par ma préférée : une vente privée chez mes parents! Au chaud avec un bon goûter et une atmosphère conviviale! Si vous voulez (vous) offrir un cadeau Sarigami ou si vous voulez juste passer me faire un coucou, c’est à Paris dans le 13ème!