Une façon de se détendre

Tesselation de Shuzo Fujimoto

J’ai toujours eu des goûts assez bizarres : une de mes passions de jeunesse était de classer les cartes du Trivial Poursuite dans l’ordre croissant (eh oui les cartes étaient numérotées, vous le savez j’espère!). J’étais (et suis toujours) accroc au puzzle. Évidemment une fois faits, ils n’ont plus aucun intérêt et repartent en mille morceaux dans leur boîte aussi sec (je n’ai jamais compris pourquoi les encadrer…).

Dans la même veine, ma dernière passion : les tessellations. Ces pliages de papier (de préférences de grands papiers) reproduisant un motif géométrique de façon très régulière.

Tessellations d’Eric Gjerde

C’est mon petit moment de détente après le boulot (c’est pour ça que mon tricot en  cours n’avance pas!).

D’abord on plie une feuille de papier suivant un quadrillage précis, ensuite c’est la magie des tessellations, on plie uniquement suivant le quadrillage de base pour obtenir de magnifiques motifs, toujours faits sans ciseaux ni colle bien sûr!

Il y a quelques temps, j’ai acheté ce livre d’Eric Gjerde, mais j’avais un peu peur de me lancer. Pour ma première tessellation, j’ai donc suivi cette vidéo de Sara Adams tellement bien expliquée que je n’ai pas eu beaucoup de mal à finir mon œuvre!

Tesselation trèfle vue de face Tesselation trèfle vu de dos

Pas mal, non? J’ai l’impression que ça ne fait de l’effet qu’à celui qui a mis des heures à en venir à bout. Mais je vous montre quand même les détails :

Détail de la tesselation
Détail du trèfle

Et j’avoue que je préférerai presque la vue de dos avec toutes ces écailles!