Nouvelle année

Mais pourquoi la nouvelle année n’a pas lieu en mai? Ça donne un élan ce beau temps (j’ai regardé la météo de la semaine prochaine, j’espère que l’élan sera suffisant…), j’ai vraiment l’impression de commencer une nouvelle année.

puzzle de printemps

Après un puzzle de printemps, on a fait un ménage de printemps, remplacé des vieux meubles qui s’effritaient, donné des vêtements plus portés.

Et ensuite, ce fut quelques jours de vacances de printemps. Avec un temps superbe, sur une terre qui nous avait habitué à bien pire (l’Écosse). Vous y croyez vous à ce ciel limpide?

Édimbourg au soleil

 

A peine le temps de retomber sur nos pattes (en France) que le beau temps est revenu et que la saison des expositions démarre. Ces prochaines semaines vont être intensives pour moi. Entre fabrication, manutention, permanences, je n’ai plus de temps à perdre (mais qu’est-ce que je fais là d’ailleurs?).

lieu de légende

Allez, un petit souvenir de notre journée ensoleillée à North Berwick (avec mon frère), lieu de légende où les Beatles ont enregistré tous leurs albums (ah non?).

Allons planter des fleurs

atelier origami mediatheque

atelier origami médiathèque

Il y a quelques jours (2 semaines même pour être précise), j’ai pris le RER E. Je crois qu’on peut compter sur les doigts d’une main les fois où j’ai pris les RER E. C’était un samedi, il faisait beau et je ne l’ai pris que pour une station, je me serai crue en vacances.

En sortant de la gare, je me suis dirigée droit vers la médiathèque Louis Aragon, facile, j’avais repéré le chemin sur google maps. Même pas le temps de se perdre (enfin un peu à l’arrivée quand même), j’ai débarqué à la médiathèque juste avant l’ouverture. C’est beau une bibliothèque vide, c’est encore plus calme et on a l’impression que tous ces livres ne sont là que pour nous.

À peine accueillie par tous les charmants “médiathécaires” (moi qui pensais avoir inventé un mot…), et voilà une journée pleine de pliages qui s’annonce.

Eh oui, parce que ce jour-là, j’ai transmis mon savoir comme on dit : 5 ateliers origami d’une heure plus tard, mon savoir était toujours là, mais mon énergie beaucoup moins.

 

Mais qu’avons-nous fait pendant ces ateliers? Nous avons plié sur le thème des fleurs, chaque participant a plié une ou 2 fleurs, puis choisi un extrait de poème à associer et est allé les planter dans le parterre de fleur installé dans la médiathèque à l’occasion du Printemps des Poètes. Quelle belle idée. Et voici le clou du spectacle :

 

d’arbre à fleurs

J’ai eu l’impression que les participants étaient contents, les médiathécaires étaient ravi(e)s et moi aussi.
atelier origami médiathèque
Je me suis même initiée au selfie pour l’occasion. C’est pas évident mine de rien de regarder au bon endroit tout en évitant le flou. Peut mieux faire…

sac à langer, 4ème ( et dernier ! )

sac à langer

Cette année, mon mois d’août a été intensif en couture. La cause? Une petite fille très attendue pour la fin du mois, et comme d’habitude, des difficultés à commencer en avance ce cadeau de naissance.

J’oublie à tous les coups le temps que prend la confection d’un sac à mille poches… Mais le sac à langer devant traverser la mer pour arriver à bon port, il a bien fallu que je me booste pour qu’il arrive à temps avant le périple à la maternité! sac N Comme toujours basé sur le même tuto, mais après 4 versions (la première et la 3ème n’ayant pas eu les honneurs d’apparaître ici) je m’en inspire assez librement.

Il a comme le précédent un rabat décrochable qui peut servir de tapis à langer. Pourquoi d’ailleurs mettre ce tapis en rabat m’a demandé le futur papa? Pour ne pas avoir à le mettre dans le sac pardi! sac N tapis Pour que le rabat ne soit pas trop inesthétique, j’ai transformé la forme trapèze initiale en rectangle. C’est un peu mastoc visuellement, mais on ne peut pas tout avoir…

La sangle étant accrochée trop bas par rapport au haut du sac, il a fallu trouver une astuce de dernière minute pour ne pas que le sac fasse un salto à chaque utilisation, d’où les pressions et la languette pour maintenir la sangle. C’est vraiment un système D, la prochaine fois (…quelle prochaine fois?) il faudrait limiter la longueur du zip central pour éviter ça. Ou bien laisser tomber la sangle…! sac N poignets Une poche devant et une poche plate derrière ; une poche (détachable) et une triple poche élastiquée dedans, comme sur le modèle d’origine.   sac N pochesLe sac est arrivé à bon port et la petite fille également!

En conclusion, et comme après les 3 réalisations précédentes, je me suis jurée que c’est la dernière fois que je couds ce sac : trop de poches, trop de zips, trop de galères pour tout raccorder… c’est ch**nt de coudre un sac en fait…

Finalement, c’est quand même plus simple de coudre un vêtement…! Aussitôt dit, “aussitôt” fait… (à suivre)

en septembre, en automne

puzzle fujisan

J’aime bien le mois de septembre…

Pourtant je n’aime pas spécialement ce qui accompagne le mois de septembre, la rentrée, les feuilles mortes, l’automne… (et les puzzles)

puzzle Fujisan (en cours) Mais voila, le mois de septembre c’est le mois de mon anniversaire, et malgré les années qui passent (et que je commence à ne plus vouloir compter), j’aime cette période où à chaque rendez-vous, quand je plonge le nez dans mon agenda, tout à coup mon front se déride “ah justement ça tombe la veille/le jour/le lendemain de mon anniversaire!”.

C’est un plaisir de petite fille, à l’approche de ce jour où tout a commencé. D’ailleurs, c’est peut-être pour ça qu’après le jour J, ce petit plaisir passé, j’entre de plein pied dans l’automne, de façon un peu abrupte, l’été s’arrête d’un coup juste après mon anniversaire. puzzle Fujisan détail Cette année, on va dire que l’automne me l’a bien rendue, qui s’est installée comme par magie le jour J…

Mais un jour de pluie, ça peut aussi être un jour à la maison, à faire un mini-puzzle, acheté au Japon il y a quelques temps.

Il est presque fini, un dernier jour de pluie et il sera plié!

c’est la rentrée !

livre-mois

une si longue absence…

et un titre aussi plat…

je vous épargne donc mes diapos de vacances et photos d’enfants pour leur 1ère journée d’école (aussi parce que je n’ai rien de tout ça sous la main!).

mais je vais essayer de reprendre doucement contact avec ce lieu!

 

En commençant par une découverte récente qui me donne bien envie : livre-moi(s) … et si quelqu’un passait par là par hasard et avait besoin d’une idée de cadeau pour mon anniversaire qui arrive à grand pas? …

et si quelqu’un passait par là par hasard et me donnait son avis sur cet abonnement si alléchant?

J’adore découvrir de nouveaux auteurs, mais c’est toujours compliqué en librairie de plonger dans l’inconnu. Je n’ai pas pour habitude d’avoir de grandes conversations avec les libraires (timide, moi?) et j’avoue que je suis plutôt adepte des librairies d’occasion (sans libraire). Du coup, je me repose sur mes acquis et achète essentiellement les mêmes auteurs.

Je pense que je vais me laisser tenter pour découvrir d’autres horizons et me faire surprendre. Je vous dirai si c’est aussi bien que ça en a l’air (pas que ça vous intéresse follement, mais j’aime bien parler toute seule).

Ah et puis, si je suis aussi tentée c’est surtout pour ce jeu de mot que j’aurai aimé trouver livre-moi(s) (ça marcherait avec les origami?)

l’idée du siècle

carte clients en cours

Presque 2 mois et demi que je n’ai pas donné signe de vie, pourtant je ne me tourne pas les pouces! On peut même dire que je n’ai plus eu de temps pour moi, et donc plus pour ce blog.

J’ai pourtant mille choses à raconter (la fin du voyage au Japon – hum… , un week-end à plier en bonne compagnie, etc …), mais ça n’est pas encore le moment : c’est la dernière ligne droite avant noël et je ne suis pas la seule à m’y prendre au dernier moment pour faire les cadeaux : mes clients aussi ne sont pas en avance!

Enfin, la boutique en ligne va bientôt fermer, les expositions de noël sont terminées pour cette année, les dernières commandes sont sur le point d’être expédiées, j’aurai donc bientôt tout le temps pour tout ce que je n’ai pas pu faire depuis 2 mois! Carte des clients Et voila qu’en plein rush de noël, alors que ça n’est pas encore le moment de perdre son temps, m’est venue une idée saugrenue (due au surmenage sûrement) : à chaque commande sur l’un de mes nombreux sites (en plus de mon propre site, je suis aussi présente sur diverses plates-formes de créateurs) je fais un tour sur google maps pour situer mon(ma) client(e). Eh oui, ça n’est pas parce que je suis nulle en géographie que je ne suis pas curieuse de découvrir toutes ces petites villes où l’on admire mes œuvres et où l’on plie mes papiers! Ma mémoire n’étant pas vaillante, j’ai souvent l’impression que j’ai déjà vu ce petit bout de France, que peut-être une ancienne cliente est juste au coin de la rue d’une nouvelle, …

De là est née cette idée un peu prétentieuse : et si je compilais toutes ces adresses? Aussitôt dit, aussitôt fait commencé : j’en suis à une trentaine d’adresses sur ma carte de clients, et ça n’est qu’un début ! (mais pourquoi ai-je autant de clients…?)

en chemin 2

Au détour d’un chemin, j’ai trouvé des merveilles sur la toile… De mini peintures…

peinture minitature
Koi, day 110, Lorraine Loots

… vraiment très mini (2,5cm de côté).

peinture minitature
Lion’s Head, day 25, Lorraine Loots

Et de la peinture…

dessin textile
St Ives, Gillian Bates

…enfin presque!

dessin textile, Gillian Bates
dessin textile, Gillian Bates

Précédemment : en chemin

Une ballade sur une île

sculptures en l'île

Il y a quelques semaines, avant un week-end à la mer et en famille (nombreuse), nous avons eu une envie de calme et de nature. Sculptures en l'île - un gorille Après avoir envisagé d’aller à Giverny (j’aime les jardins et Monet) et avoir finalement abandonné l’idée (je n’aime pas les touristes et la promiscuité), nous avons opté pour l’île Nancy. Rien à voir avec la Lorraine, pour une ballade d’une journée c’est un peu loin, l’île Nancy se trouve à Andrésy (près de Poissy et des usines Peugeot pour les connaisseurs). Et chaque été s’y installent des sculptures en plein air. Sculptures en l'île - variations Nous avons eu la chance d’avoir beau temps, et nous avons profité de ces œuvres d’art presque seuls sur l’île (un jour de semaine, peut-être que le week-end ça se bouscule?). Prévoyant, nous avions préparé un pique-nique copieux, mais la buvette installée sur l’île (et ses bonnes effluves de frites) nous a fait regretter d’avoir tout prévu. Sculptures en l'île - des feuilles Pour rejoindre l’île, un gentil monsieur et son bateau font la navette au gré des arrivées des promeneurs. Sculptures en l'île - un chevalUn moment hors du temps, comme nous en offre le mois d’août en Île de France, j’ai vraiment été surprise et ravie par cette promenade et j’espère vous avoir donné envie d’y faire un tour.

Si vous êtes dans le coin, les sculptures sont installées jusqu’au 21 septembre, sinon rendez-vous l’année prochaine!

La page Facebook de Sculptures en l’île.

Le catalogue des sculptures.

en chemin

Parfois, on découvre de si belles choses sur internet. Au détour d’un chemin, on tombe sur des œuvres d’art.

En voici 3 parmi beaucoup d’autres. Peut-être le début d’une rubrique?

des collines colorées
Quilt (Maryline Collioud-Robert)
des fleurs illuminées
Lampe – Valérie Boy
Des dessins dans le ciel
Thomas Lamadieu

Je vous souhaite une bonne rentrée, poétique et optimiste!

Voyage au Japon : Origami in Kyoto

grue et son bébé

Même si c’était un voyage de loisirs, je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux papiers, un petit atelier origami à Kyoto c’était indispensable!

atelier origami
Le masque, l’outil indispensable pour plier des papiers. Ah non, en fait c’est pour éviter les allergies, printemps oblige!

Un jour que nous allions à la gare de Kyoto, nous avons découvert complètement par hasard un atelier d’origami : un monsieur très aimable avec sa femme, qui a écrit un livre sur les multi-origami. Ni une ni 2, rendez-vous est pris pour un petit atelier origami avec de vrais pros!

C’était une expérience très sympa, entourée de vieilles dames plus ou moins douées, toutes très étonnées de partager leur table avec une fille qui a l’air de savoir plier tout en baragouinant un semblant d’anglo-japonais. Le professeur m’a “appris” à plier une grue, mais franchement, je n’ai pas vraiment compris ses explications, heureusement, l’honneur est sauf, je savais déjà plier avant d’assister au cours!

Le multi-origami (un nom que je viens d’inventer) qu’est-ce donc? A partir d’une grande feuille qu’on découpe par endroits savamment choisis, on plie une ribambelle d’animaux tous reliés par le papier. J’aime beaucoup cette technique que j’avais découverte lors de mon précédent séjour japonais. Ici, j’ai donc commencé par un basique : une grue et son bébé reliés par le bec. une grue et son bébé pliés à partir d'un seul papier Ensuite, j’ai humblement demandé à mon professeur de choisir un pliage un peu plus technique, mais quand je lui ai montré ce que je voulais faire il a répété “muzukashii, muzukashii” (= difficile : youpi un mot que je connais!!). Bref, je l’ai convaincu que j’y arriverai et devant mon insistance, il n’a pu qu’accepter de m’apprendre à plier la grue sur l’éventail! Il n’avait pas l’air fâché que j’ai insisté, mais il n’avait pas l’air ravi non plus…

une grue sur un éventail, pliés à partir d'un seul papier une grue sur un éventail, pliés à partir d'un seul papier

Enfin, on est repartis amis, sur une petite photo posée devant ses œuvres (et sans le masque pour l’occasion!)atelier origami, la poseJ’ai acheté son fameux livre et le professeur et sa femme m’ont offert plein de cadeaux, dont cette jolie grue entourée d’un certain nombre de mini-tortues! Une grue avec 100 tortues (à peu près)Pour lire les débuts du « Voyage au Japon » : l’avion, une nuit au ryokan, Kyoto part 1, Kyoto part 2.

À venir (avant le prochain printemps, promis), notre vision de Tokyo, notre budget pour ce séjour au Japon et du papier fait-main!