Allons planter des fleurs

atelier origami mediatheque

atelier origami médiathèque

Il y a quelques jours (2 semaines même pour être précise), j’ai pris le RER E. Je crois qu’on peut compter sur les doigts d’une main les fois où j’ai pris les RER E. C’était un samedi, il faisait beau et je ne l’ai pris que pour une station, je me serai crue en vacances.

En sortant de la gare, je me suis dirigée droit vers la médiathèque Louis Aragon, facile, j’avais repéré le chemin sur google maps. Même pas le temps de se perdre (enfin un peu à l’arrivée quand même), j’ai débarqué à la médiathèque juste avant l’ouverture. C’est beau une bibliothèque vide, c’est encore plus calme et on a l’impression que tous ces livres ne sont là que pour nous.

À peine accueillie par tous les charmants “médiathécaires” (moi qui pensais avoir inventé un mot…), et voilà une journée pleine de pliages qui s’annonce.

Eh oui, parce que ce jour-là, j’ai transmis mon savoir comme on dit : 5 ateliers origami d’une heure plus tard, mon savoir était toujours là, mais mon énergie beaucoup moins.

 

Mais qu’avons-nous fait pendant ces ateliers? Nous avons plié sur le thème des fleurs, chaque participant a plié une ou 2 fleurs, puis choisi un extrait de poème à associer et est allé les planter dans le parterre de fleur installé dans la médiathèque à l’occasion du Printemps des Poètes. Quelle belle idée. Et voici le clou du spectacle :

 

d’arbre à fleurs

J’ai eu l’impression que les participants étaient contents, les médiathécaires étaient ravi(e)s et moi aussi.
atelier origami médiathèque
Je me suis même initiée au selfie pour l’occasion. C’est pas évident mine de rien de regarder au bon endroit tout en évitant le flou. Peut mieux faire…

l’idée du siècle

carte clients en cours

Presque 2 mois et demi que je n’ai pas donné signe de vie, pourtant je ne me tourne pas les pouces! On peut même dire que je n’ai plus eu de temps pour moi, et donc plus pour ce blog.

J’ai pourtant mille choses à raconter (la fin du voyage au Japon – hum… , un week-end à plier en bonne compagnie, etc …), mais ça n’est pas encore le moment : c’est la dernière ligne droite avant noël et je ne suis pas la seule à m’y prendre au dernier moment pour faire les cadeaux : mes clients aussi ne sont pas en avance!

Enfin, la boutique en ligne va bientôt fermer, les expositions de noël sont terminées pour cette année, les dernières commandes sont sur le point d’être expédiées, j’aurai donc bientôt tout le temps pour tout ce que je n’ai pas pu faire depuis 2 mois! Carte des clients Et voila qu’en plein rush de noël, alors que ça n’est pas encore le moment de perdre son temps, m’est venue une idée saugrenue (due au surmenage sûrement) : à chaque commande sur l’un de mes nombreux sites (en plus de mon propre site, je suis aussi présente sur diverses plates-formes de créateurs) je fais un tour sur google maps pour situer mon(ma) client(e). Eh oui, ça n’est pas parce que je suis nulle en géographie que je ne suis pas curieuse de découvrir toutes ces petites villes où l’on admire mes œuvres et où l’on plie mes papiers! Ma mémoire n’étant pas vaillante, j’ai souvent l’impression que j’ai déjà vu ce petit bout de France, que peut-être une ancienne cliente est juste au coin de la rue d’une nouvelle, …

De là est née cette idée un peu prétentieuse : et si je compilais toutes ces adresses? Aussitôt dit, aussitôt fait commencé : j’en suis à une trentaine d’adresses sur ma carte de clients, et ça n’est qu’un début ! (mais pourquoi ai-je autant de clients…?)

y a comme un problème

Y a un truc que je comprends pas : j’ai choisi avec une cliente 20 (très beaux) papiers pour une guirlande “sur-mesure”.

Magnifique non? Mais alors où est le problème? guirlande 20-1eh bien, j’avoue que j’ai mis du temps à trouver, mais il me restait une “bombe à eau” sur les bras guirlande 19+1 J’ai compté et recompté les papiers choisis, je tombais bien sur les 20 papiers nécessaires pour une guirlande de 20 LEDs… à moins que…. Oui c’est bien ça, j’ai eu une guirlande à 19 LEDs pour le prix d’une guirlande à 20 LEDs…

Comme quoi, tester les guirlandes une par une c’est nécessaire… compter les LEDs une par une ça va le devenir…

Un début d’année en noir & blanc

Après les quelques jours de vacances nécessaires, à fêter noël en famille, je me suis replongée dans le papier, du noir, du blanc, de toutes tailles…

fleurs en origami fleurs en origami

… plier des fleurs à en avoir la tête qui tourne, je peux dire que ça m’est arrivé!

fin1 fin1

110 fleurs, 50 feuilles, un peu plus de 350 papiers à découper et à plier. Chaque origami à monter ensuite sur des tiges plus ou moins longues pour en faire de jolis branchages monochromes.

fin4 fleurs en origami

La contrainte de départ : de grandes fleurs en noir & blanc. Pas peu fière du résultat!

leonor greyl et Sarigami

A voir au Printemps Haussmann à Paris sur le stand Leonor Greyl!

Une nouvelle année créative!

des meilleurs vœux, des bonnes résolutions, on ne peut pas faire original tous les jours!

Tout d’abord, je souhaite à tous ceux qui passent par ici une belle année 2014, faite de jolies choses et de beaux moments.

Pour les résolutions bloguesques, on va faire simple : réussir à consacrer plus de temps à ce blog et donc à mes plaisirs créatifs. En 2013, je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de faire travailler mes petites mains sur d’autres choses que du papier (et j’ai encore moins pris le temps de les prendre en photo…), on va essayer de remédier à ça : plus de temps pour moi + plus de photos = blog plus vivant!

Sarigami dans La Croix

Mais l’année 2014 a déjà commencé depuis pas mal de temps sur la planète Sarigami et je ne peux pas éviter le sujet ici : je suis célèbre! Pas que je le souhaite depuis ma plus tendre enfance, je fais plutôt partie des discrètes, mais bon, on ne peut pas empêcher les choses de se faire, une journaliste très sympathique m’a contactée et ce qui devait arriver arriva : une page presque entière sur moi, dans un quotidien, … Si c’est pas la classe!

Parenthèse d’auto-congratulation refermée, je reviens très vite (avec photos!) pour vous parler du projet qui m’a pris tout mon temps depuis le début de cette année!

boulot, tricot, boulot

Voila qui illustre parfaitement mon état d’esprit :

to do list

Malgré tout, cet été, j’ai réussi à prendre un peu de temps pour des choses pas si importantes que ça!

écharpe de la mort
Pas si importantes, ça dépend du point de vue, celui qui porte cette écharpe en ce moment même ne sera pas du même avis! Un soupçon de cachemire, d’une douceur… miam! Disons que la douceur de la laine a largement compensé la prise de tête du modèle au moment de la réalisation.

J’ai commencé cette écharpe au printemps pour ne la finir qu’en octobre, juste à temps pour l’hiver me direz-vous…

Ce fut long et douloureux, impossible de faire quoique ce soit en tricotant (lire, discuter, regarder la télé, tout ce pour quoi j’aime tricoter!) et surtout une épreuve pour ma santé mentale : impossible d’enchaîner plus de 8 rangs d’un coup…

écharpe de la mort écharpe de la mort

Je l’ai peut-être “finie” un peu tôt : elle est très juste autour du cou de l’heureux propriétaire,  mais je commençais vraiment à saturer.

Pour ceux qui n’y connaissent rien au tricot, les motifs sont différents des 2 côtés grâce à une construction originale et absolument pas intuitive, d’où la prise de tête… Pour ceux qui aiment le tricot et ont 6 mois à perdre, c’est ici!

Alors qu’arrive enfin la saison où tout(e) tricoteur(se) qui se respecte a envie de se lover dans son ouvrage de tricot sur le canapé, je n’ai plus le temps!! Place aux expos de Noël (oui je sais c’est très tôt, mais chez nos amis artisans, noël commence en septembre, estimez-vous heureux que je n’en ai pas parlé avant!), le programme est ici.

On commence par ma préférée : une vente privée chez mes parents! Au chaud avec un bon goûter et une atmosphère conviviale! Si vous voulez (vous) offrir un cadeau Sarigami ou si vous voulez juste passer me faire un coucou, c’est à Paris dans le 13ème!

Vacances vs Travail

L’ouverture de la boutique à Houlgate me prend tout mon temps créatif, juste le temps de faire quelques rangs de tricot pour l’écharpe de mon photographe préféré (avec un peu de chance, le temps cet été lui permettra de la porter?).

Mais le plus important, c’est qu’après plusieurs jours de peinture intensive (mais qui a eu l’idée de peindre tous ces meubles en fuchsia?), nous avons enfin ouvert notre atelier-boutique :

Façade Boutique

Notre plus grand fierté étant l’enseigne qui est un pur bricolage (avec tout de même l’aide d’Amélie pour les lettres) : elle est belle, non?
Avec tout ça, pas trop le temps de bidouiller ni pour moi ni pour Sarigami… En plus il manque bien sûr toujours des petites choses laissées à l’atelier de Paris : je sens que ces 2 ateliers à gérer vont être un obstacle de plus à mon inorganisation chronique.
Détails

Pour ceux qui aiment la Normandie, faites un petit détour pour nous faire un coucou! Pour les autres, vous avez tort, en fait c’est très agréable : jamais trop de soleil d’un coup, jamais trop de pluie d’affilée et tout le monde est zen et content d’être là. Ça fait du bien, je me croirai presque en vacances!

Vers la Normandie (et au-delà)

c’est bien calme ici! Pourtant, je ne chôme pas, au contraire, pour preuve un nouveau projet que nous mettons en place avec Nathalie : grâce à elle, je visite la Normandie, et je ne vais pas faire que la visiter! A partir du 4 mai, nous allons y installer nos 2 ateliers.

Boutique-Atelier, 58 rue du général Leclerc, Houlgate
la boutique avant notre arrivée

Où ça? A Houlgate entre Deauville et Cabourg : la Normandie sans les galets, une première pour moi, ça va être chouette sur la plage! Enfin le but n’est pas de passer son temps à la plage, mais bien de montrer de belles créations aux vacanciers et même de partager nos savoirs-faire puisque l’été sera l’occasion d’organiser des ateliers pour enfants ou adultes.

Mais on n’en est pas encore là (l’été où est-il?), tout d’abord on va déménager une partie de nos ateliers, installer la partie boutique où l’on vendra nos créations et d’autres toutes aussi jolies et commencer doucement à prendre nos marques pendant les vacances de Pâques. Ensuite la boutique-atelier sera ouverte du jeudi au dimanche tout au long des mois de mai et juin pour ouvrir de nouveau tous les jours en juillet et août.

Après pas mal de tergiversations, la boutique a trouvé son nom : Verre Papier Ciseaux (mais pourquoi donc?)

Verre Papier Ciseaux

Une belle aventure que l’on s’apprête à vivre : le site est (presque) prêt (ça y est, il est en ligne ici!), le flyer est (presque) en cours d’impression, les affaires sont (presque) empaquetées, je trépigne d’impatience!

Boutique-atelier Verre Papier Ciseaux 58, rue du Général Leclerc, 14510 Houlgate

Pâques = lapins?

En ce moment, c’est la saison des œufs de Pâques et des lapins (et du chocolat!), on l’aura compris.
guirlande de lapins en origami
Pour surfer sur la vague et surtout parce qu’on me l’a demandé (j’ai peur des vagues en vrai) je vous ai concocté un tutoriel d’une jolie guirlande en origami à réaliser avec vos petites mains.

À noter que l’origami ça n’est pas évident pour les petits, j’ai essayé d’être la plus claire possible et de faire des photos qui se suffisent à elles-mêmes, mais c’est à faire avec les plus débrouillard de 8 ans ou plus! Si vous avez des questions ou besoin de plus de détails, n’hésitez pas!

Il vous faudra : guirlandes de lapin - les fournitures

  • du papier origami ;
  • du fil de coton (ou de nylon ou autre) ;
  • des perles ;
  • une aiguille ;
  • et pas mal de patience!

Étape 1

Commencer avec la face à motifs contre le plan de travail, plier les 2 diagonales et les 2 médianes.

guirlande de lapins

En utilisant les plis déjà formés juste avant, plier le papier en 2 ; plier perpendiculairement la partie droite puis l’aplatir.
guirlande de lapins

Retourner la feuille et recommencer de l’autre côté :
guirlande de lapins

Étape 2

guirlande de lapins

Ensuite, insérer la pointe du triangle formé par le dernier pli dans les poches, comme sur l’image ci-dessous,
guirlande de lapins

Étape 3

Retourner le pliage
guirlande de lapins

guirlande de lapins

Pour gonfler le lapin, repérer le trou, bien écarter les 4 ailes et souffler en une fois longuement et lentement. Attention à ne pas mouiller le papier !
guirlande de lapins

guirlande de lapins

Étape 4

Une fois tous les lapins pliés et avant qu’ils ne soient gonflés, vous pouvez commencer le montage de la guirlande :

  • faire un nœud à une extrémité du fil de coton ;
  • enfiler une perle ;
  • percer le lapin pour que le fil ressorte entre les 2 oreilles ;
  • gonfler le lapin.

Recommencer environ 5 cm au-dessus du premier lapin : nœud – perle – lapin. Jusqu’au dernier lapin !

 

Votre guirlande est prête !

guirlande de lapins

 

Je serai ravie de voir vos réalisations, envoyez-moi vos photos!