Voyage au Japon : Origami in Kyoto

Même si c’était un voyage de loisirs, je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux papiers, un petit atelier origami à Kyoto c’était indispensable!

atelier origami
Le masque, l’outil indispensable pour plier des papiers. Ah non, en fait c’est pour éviter les allergies, printemps oblige!

Un jour que nous allions à la gare de Kyoto, nous avons découvert complètement par hasard un atelier d’origami : un monsieur très aimable avec sa femme, qui a écrit un livre sur les multi-origami. Ni une ni 2, rendez-vous est pris pour un petit atelier origami avec de vrais pros!

C’était une expérience très sympa, entourée de vieilles dames plus ou moins douées, toutes très étonnées de partager leur table avec une fille qui a l’air de savoir plier tout en baragouinant un semblant d’anglo-japonais. Le professeur m’a “appris” à plier une grue, mais franchement, je n’ai pas vraiment compris ses explications, heureusement, l’honneur est sauf, je savais déjà plier avant d’assister au cours!

Le multi-origami (un nom que je viens d’inventer) qu’est-ce donc? A partir d’une grande feuille qu’on découpe par endroits savamment choisis, on plie une ribambelle d’animaux tous reliés par le papier. J’aime beaucoup cette technique que j’avais découverte lors de mon précédent séjour japonais. Ici, j’ai donc commencé par un basique : une grue et son bébé reliés par le bec. une grue et son bébé pliés à partir d'un seul papier Ensuite, j’ai humblement demandé à mon professeur de choisir un pliage un peu plus technique, mais quand je lui ai montré ce que je voulais faire il a répété “muzukashii, muzukashii” (= difficile : youpi un mot que je connais!!). Bref, je l’ai convaincu que j’y arriverai et devant mon insistance, il n’a pu qu’accepter de m’apprendre à plier la grue sur l’éventail! Il n’avait pas l’air fâché que j’ai insisté, mais il n’avait pas l’air ravi non plus…

une grue sur un éventail, pliés à partir d'un seul papier une grue sur un éventail, pliés à partir d'un seul papier

Enfin, on est repartis amis, sur une petite photo posée devant ses œuvres (et sans le masque pour l’occasion!)atelier origami, la poseJ’ai acheté son fameux livre et le professeur et sa femme m’ont offert plein de cadeaux, dont cette jolie grue entourée d’un certain nombre de mini-tortues! Une grue avec 100 tortues (à peu près)Pour lire les débuts du « Voyage au Japon » : l’avion, une nuit au ryokan, Kyoto part 1, Kyoto part 2.

À venir (avant le prochain printemps, promis), notre vision de Tokyo, notre budget pour ce séjour au Japon et du papier fait-main!

3 réponses sur “Voyage au Japon : Origami in Kyoto”

  1. bonjour
    je prépare notre voyage qui aura lieu le mois prochain
    quelle est l’adresse de cet atelier ? comment peut on participer ? merci
    Cordialement

  2. Bonjour ! Plusieurs grues pliées sur une même feuille s’appellent renzuru. Il y a plusieurs modèles traditionnels qui portent déjà des noms précis, mais rien n’empêche d’en créer de nouveaux. 🙂 Si vous passez par Nagasaki, au Musée de la bombe atomique il y a 1000 grues d’un même tenant.
    Cet atelier a l’air très intéressant. J’avoue que je ne le connaissais pas. Puis-je faire un peu de publicité pour un autre atelier d’origami à Kyoto, que je connais bien ? Il y a un cours le premier dimanche de chaque mois. La participation est de 100 yens par personne. Il n’est pas nécessaire de réserver (sauf pour les groupes).
    Toutes les informations ici : https://www.kpic.or.jp/njfumin/fieldtrip/nihonbunka.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *